• Chat-Vache et Irrationalité

    Nos émotions perturbent notre sens rationnel.  Notre corps et ses besoins perturbent notre sens rationnel. Nous le refusons.

    Chaque matin au réveil, nous donnons une contenance à notre journée, des éventualités, des expectatives menées par la raison. Même lorsque nous nous accordons un acte déraisonnable, nous le laissons entrouvert à notre esprit, car il fait partie d’un champ plus vaste, cultivé par la raison.

    Ainsi nous nous sentons responsables (en partie) des échecs de nos vies comme (totalement) des succès qui nous font avancer. Nos décisions sont mûrement réfléchies et ordonnées comme faisant partie du grand tout, l’Ordre Social, qui maintient nos conditions.

    Rien ne nous effraie plus que ne pas ou ne plus faire partie de ce grand ordre, cet agenceur de notre existence. Le Chat-Vache est un dérèglement dans la marche parfaite de nos vies. Il nous rappelle à quel point, dans son regard espiègle, nous ne maitrisons rien. Il nous rappelle, chimère absurde, que les chemins que nous arpentons ne sont déterminés ni par nous même, ni par les autres. Que nos décisions, notre travail, nos efforts, ne sont qu’infime dans l’immensité incontrôlable de notre destin.

    Mais le Chat-Vache ne nous angoisse pas. Il nous montre nos limites, et offre la possibilité de nous en affranchir.

    LCF

     

    Le 8 juillet : Chat-Vachet et Norme


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :